Découvrez comment ouvrir un compte pro sur Finom et créer votre entreprise en ligne en quelques étapes

Rêvez-vous de devenir votre propre patron ? Créer une entreprise en ligne offre une multitude d’avantages. Des horaires plus souples, une vie professionnelle plus épanouie, la possibilité de gagner plus d’argent… Ce ne sont qu’un léger aperçu de vos bénéfices. Cependant, pour concrétiser un tel projet, vous devrez suivre quelques étapes, allant de la création d’un compte pro sur Finom à la publication de l’annonce légale en ligne. Tour d’horizon !

Créer un compte pro sur Finom

Finom est une banque en ligne ayant vu le jour en 2019 aux Pays-Bas. Aujourd’hui, elle offre ses services dans toute la France dans le but de faciliter la gestion d’entreprise. Sachez que vous aurez besoin d’ouvrir un compte bancaire professionnel si vous envisagez de créer votre propre société, qu’il s’agisse d’une entreprise en ligne ou non. Pour avoir plus de détails concernant la création d’un compte pro sur Finom ou à propos de ses prestations, vous pouvez vous référer à la source originale.

A lire en complément : Quels sont les métiers bien payés ?

Une fois créé, vous pourrez déposer le capital de votre société sur votre compte professionnel. Vous aurez aussi accès à une plateforme web ou à une application mobile pour gérer vos fonds et/ou réaliser toutes les opérations nécessaires à votre activité.

Préparer chaque détail du projet

La création d’une entreprise en ligne représente un projet de grande envergure. Pour assurer sa réussite, vous devez le préparer dans les moindres détails. Parmi les étapes les plus importantes figurent l’étude de marché et le montage du business plan.

Avez-vous vu cela : Quel est le salaire moyen d'un manager ?

L’étude de marché consiste à analyser la concurrence dans votre domaine d’activité. Elle inclut également l’estimation du chiffre d’affaires et l’étude de la clientèle. En un mot, cette étape vise à déterminer la rentabilité et la viabilité de votre projet de création.

Quant au business plan, il désigne un document qui comporte tous les détails de la future entreprise. C’est à travers lui que vous convaincrez les investisseurs de la stabilité et de la pérennité de votre projet. Vous devez donc monter un business plan solide, bien renseigné et cohérent.

Sélectionner un statut juridique

Il s’agit de l’une des étapes les plus complexes d’un projet de création d’entreprise. En effet, différentes options s’offrent à vous, il peut donc être difficile de faire le bon choix. Tout dépendra du type d’entreprise que vous voulez créer, du chiffre d’affaires visé et du nombre de gens qui vous accompagnent dans cette aventure :

  • Le régime d’auto-entreprise ou micro-entreprise désigne une entreprise individuelle. Si vous misez sur cette option, vos biens personnels ne seront pas séparés de vos biens professionnels. Ce qui peut représenter un risque en cas de litige. Néanmoins, ce statut possède un grand nombre d’atouts : l’exonération à la TVA, un prélèvement forfaitaire libératoire de l’impôt, une gestion comptable simplifiée…
  • Si vous fondez seul votre entreprise, mais que vous souhaitez créer une société dont les risques sont limités, la SASU et l’EURL constituent de bonnes options. Elles impliquent la séparation de vos biens personnels et professionnels. En outre, elles permettent de déduire fiscalement vos charges, mais aussi de recruter du personnel.
  • Vous comptez créer une entreprise à plusieurs ? Dans ce cas, orientez votre choix vers la SARL ou la SAS. Ces statuts ressemblent en tout point à la SASU et à l’EURL. A la différence qu’elles offrent la possibilité de fonder une société avec plusieurs associés ou actionnaires. Par ailleurs, la SAS et la SARL se distinguent principalement par le régime social du dirigeant. Pour la SAS, ce dernier sera considéré comme un assimilé salarié. Par contre, dans le cas de la SARL, le régime du dirigeant dépendra du taux de ses parts dans la société.

En tout cas, pour être certain de sélectionner le bon statut juridique, pensez à faire appel à un professionnel dans le domaine (expert-comptable, avocat…).

Domicilier l’entreprise

Cette étape consiste à déterminer le siège social de votre entreprise. Certes, il s’agit d’une néo-société. Mais même dans ce cas, vous devez indiquer une adresse à laquelle vous allez exercer votre activité professionnelle. Cela peut être votre domicile, une société de domiciliation ou un local spécialement loué ou acheté à cet effet. Le choix dépend des besoins de votre projet.

Publier l’annonce légale en ligne

Pour officialiser la création de votre entreprise, vous devez publier une annonce légale dans un journal habilité en ligne. Normalement, vous obtiendrez une attestation dans les 24 heures qui suivent la parution. Celle-ci viendra compléter le dossier de votre projet. A noter que ce dernier doit être déposé au Greffe du tribunal de commerce au Centre de formalité des entreprises pour que vous puissiez obtenir votre KBIS.

Vous aimerez aussi...